Site Internet de la ville de Cuges les Pins
Accessibilité | Plan du site | Contact
Facebook   Twitter
Commune de cuges les pins en provence au coeur de la sainte baume le plus grand poljé de France vous accueille
Vous êtes-ici : VIE MUNICIPALE / Le mot du Maire / Edito de novembre 2019
Imprimer
Edito de novembre 2019
Un fonctionnaire des services de renseignements de la Préfecture de Police de Paris qui se radicalise et tue au couteau quatre de ses collègues. Violences et coups prodigués sur les forces de l’ordre, Samu et pompiers. Une femme qui meurt tous les trois jours sous les coups de son compagnon. Professeurs qui se font agresser par leurs élèves…

Plus près de nous et au cœur même de notre village des jeunes désœuvrés qui dégradent notre patrimoine, cassent des voitures ou agressent la population.
Oui, nous subissons chaque jour cette actualité qui nous effraie et nous interpelle. Voila le triste reflet de cette société en perdition.

Quelle est la cause de tout cela ? Une société trop permissive, un État de droit dépassé ? Une éducation parentale trop laxiste ? Peut-être un peu tout de cela. Pouvons-nous aujourd'hui encore lutter contre ce fléau que représente la violence sous toutes ses formes, pouvons-nous encore y remédier ?

J'ose y croire car l'autorité doit être au cœur et le moteur des responsabilités.

Oui, nous devons placer le citoyen et la paix sociale au cœur de nos préoccupations mais cela ne peut être possible qu'avec l'appui de la justice et des lois adaptées car la société évolue. Nous avons malheureusement ce sentiment de trop d'impunité à l'égard des fauteurs de troubles et de cette délinquance, surtout lorsqu'elle concerne les mineurs.

Bien sûr, nous ne pouvons pas mettre un gendarme ou un policier à chaque coin de rue et pourtant, l'envie est souvent forte, en tout cas dans l'esprit populaire, de condamner plus durement, non pas l'automobiliste qui dépassera de 10km / heure la vitesse autorisée, mais celui qui dégrade ou nuit à l'ordre public. Oui, celui qui n'a rien à se reprocher demande plus de justice, plus de règles, plus de rigueur pour une plus grande tranquillité.

Cet été, j'ai été amené à prendre un arrêté interdisant le regroupement des jeunes au cœur du village au-delà d'une certaine heure. L'arrêté du maire est un droit qui relève de son pouvoir de police et il m'a semblé indispensable de l'exercer.

Il est vrai que de faire appliquer cet arrêté nécessite une présence accrue des forces de l'ordre et notamment de la gendarmerie sur le territoire communal.

Aujourd'hui les affaires sont en cours et il appartient à la justice de faire son œuvre en espérant que les peines retenues soient à la hauteur de la gravité des faits afin que notre village retrouve le calme et la quiétude que chacun est en droit d'attendre…


Le Maire

Bernard Destrost  
Afficher tout
Consultez l'agenda des événements du village !
Après-midi Chataîgnes - Club de l'âge d'or
En savoir plus
Journée Dys
En savoir plus
Consulter tout l'agenda
 
Afficher tout