Facebook   Twitter
Commune de cuges les pins en provence au coeur de la sainte baume le plus grand poljé de France vous accueille
Vous êtes-ici : VIE MUNICIPALE / Le mot du Maire / Edito de mai
Imprimer
Edito de novembre
Cuges compte cette année près de 200 nouveaux arrivants, chiffres officiels transmis par les services postaux. Cuges devient donc petit à petit non plus un village mais une ville de 5 300 habitants, tous convaincus de trouver en ces lieux une certaine sérénité et surtout un cadre de vie agréable.
Il est vrai que notre plaine agricole identifiée sous le nom de « Zone Agricole Protégée » permet une certaine attractivité déclinée en mode « naturel » et les projets qui l'entourent ne peuvent que valoriser cet espace exceptionnel d'une superficie totale de près de 300 hectares.

Accroitre la population ne peut s'envisager sans mettre en parallèle une amélioration des infrastructures routières ne serait-ce que pour permettre à chacun de se rendre à son travail. Cuges se situe en effet au coeur d'un carrefour économique important constitué par la zone des Paluds et la zone industrielle de Signes ainsi qu'à la croisée de villes génératrices d'emplois que sont Marseille, Aix et Toulon. Ce sont ces raisons qui nous autorisent aujourd'hui à penser qu'il est inacceptable de ne pas envisager un véritable tracé de contournement de la commune pour permettre une fluidité du trafic routier et désengorger notre coeur de ville. Nous nous battons sur ce sujet depuis bientôt cinq ans d'où l'arrêté d'interdiction des poids lourds pris en 2018.

Vous trouverez dans ce magazine un résumé de ces actions conduites avec le département du Var pour défendre nos intérêts et apporter les arguments nécessaires à la création d'une véritable voie de contournement et ainsi faire prévaloir notre vision du territoire. Oui, le rôle du maire est de défendre ses projets et si la démocratie permet les contre-pouvoirs, il revient aussi à leurs auteurs de vérifier leurs sources avant d'écrire ou dire n'importe quoi.
 
C'est en l'occurrence pour cette raison que j'ai demandé à nos opposants de rectifier leur tribune jugée à mon sens comme manquant d'objectivité à l'égard de certains projets ou réalisations municipales. Je comprends très bien qu'ils puissent quelquefois être à court de propos ou d'arguments et qu'ils puissent trouver intérêt à dénigrer, une fois n'est pas coutume. Mais cela a bien évidemment des limites surtout lorsque les propos remettent en question quelques beaux projets se rapportant principalement à notre jeunesse.
Ainsi, il est inacceptable d'écrire ou même de faire penser que la Magdala, qui a fait l'objet de nombreux travaux ces derniers mois, pour permettre un meilleur accueil de nos jeunes, soit jugée par nos opposants « comme étant un lieu peu sécurisé et peu accueillant pour nos enfants… ».

Non seulement ces propos remettent en question le travail des équipes municipales qui se sont mobilisées depuis plusieurs mois pour parfaire ce lieu et les projets qui l'entourent, mais ils portent également atteinte de façon injuste et injustifiée au projet d'accueil en nocturne et les samedis des 11-17 ans, et donc l'activité du secteur jeunes que nous relançons aujourd'hui avec les équipes d'animation. Bien évidemment, les aménagements extérieurs ne sont pas totalement achevés et cela avait d'ailleurs été précisé lors de l'inauguration. Je peux vous assurer que tout sera fait au mieux et avec tous les moyens qui s'imposent.

La censure « comme ils disent » est l'outil des dictatures; l'objectivité et le respect du travail une règle et un principe de fonctionnement auxquels je suis particulièrement attaché. Je remercie donc publiquement mes opposants de bien vouloir respecter ces principes.



 
Afficher tout
Consultez l'agenda des événements du village !
Marché du village
En savoir plus
Véhicules à vendre
En savoir plus
ANNONCES OFFICIELLES COVID-19
En savoir plus
Covid: aides aux entreprises
En savoir plus
Consulter tout l'agenda
 
Afficher tout